Carrefour market

Carrefour : « Epuisés moralement et physiquement », malaise chez les salariés du groupe

La CFDT a lancé son baromètre « Je note ma boîte » pour tenter de mesurer la situation sanitaire, sociale et la satisfaction avec les modes d’organisation de travail des salariés du groupe Carrefour en France. Lancée dès le mois de janvier et pour une durée de trois mois, l’enquête a également intégré un questionnaire sur la gestion de la crise du Covid19 par l’entreprise.

Une visibilité sur la stratégie du groupe à renforcer

Alors que l’image de la grande distribution a grandement progressé avec le confinement et grâce à la mobilisation dont les salariés du secteur ont fait preuve, la CFDT publie les résultats de son enquête auprès de 7000 salariés de Carrefour sur leur état d’esprit, leur vision de l’entreprise et leur qualité de vie au travail. L’enquête, traitée par un cabinet indépendant et présentée à l’assemblée générale des actionnaires témoigne avant tout d’un manque d’information sur la stratégie du groupe de la part des salariés.

69% des salariés interrogés indiquent en effet ne pas percevoir clairement la stratégie dévoilée par Alexandre Bompard en 2018 pour transformer le groupe. Plus grave, 76% d’entre eux ne font pas confiance aux dirigeants de Carrefour pour faire évoluer positivement la situation.

Les Français ont pu témoigner au cœur de la crise du sens de la mobilisation des salariés de la grande distribution, qui ont constitué l’un des fronts de la résistance face au virus pour assurer la fourniture de produits essentiels notamment. Toutefois, cet engagement pendant le confinement semble s’être fait en dépit d’un moral loin d’être au beau fixe pour les salariés du groupe : 68% d’entre eux se disent épuisés physiquement et 65% moralement, une situation que la crise sanitaire n’a certainement pas arrangé. La note totale donnée par les salariés à leur entreprise manque donc de peu la moyenne, à 4,5 sur 10.

Des salariés demandeurs de protection face à la crise sanitaire

Bien que l’enquête ait été réalisée essentiellement entre janvier et mars, les responsables de la CFDT ont souhaité y ajouter un questionnaire concentré sur la gestion de la crise du Covid19 par l’entreprise. Il indique que la moitié des salariés considèrent que la pandémie a aggravé leurs conditions de travail. Un chiffre important mais pas écrasant et qui témoigne de la pertinence des dispositifs de soutien accordés aux salariés par le groupe. Ils reconnaissent en effet largement avoir pu bénéficier de protections suffisantes.

D’après les verbatims de ce questionnaire, une grande majorité des salariés interrogés souhaite davantage de tests de dépistage du Covid19. Certains évoquent en effet des exemples de collègues contaminés et se disent inquiets pour leur propre santé dans ce contexte.

L’entreprise, touchée par une polémique récente liée à la mise en vente de gel hydroalcoolique LVMH destiné à des dons, compte en tout cas bien assurer une réponse à ces craintes et interrogations posées par ses salariés. Alors que le groupe avance également des innovations liées aux enseignements de la crise du coronavirus, cette enquête, qui devrait être réalisée chaque année selon la CFDT, constitue un point d’étape utile dans la réflexion stratégique du groupe.

Keep Exploring
Logo Casino
Le Groupe Casino apporte son soutien aux populations touchées par les violentes intempéries dans les Alpes-Maritimes