Suisse : Migros va émettre sa carte de crédit Cumulus

Le géant suisse de la grande distribution Migros a décidé de s’occuper de l’émission de sa carte de crédit Cumulus dès juillet 2022. Cette date correspond à la fin du contrat avec Cembra Money Bank, qui s’en chargeait depuis 15 ans.

Un nouveau produit en préparation

Après 15 ans de partenariat, Migros a décidé de s’occuper de l’émission de sa carte de crédit Cumulus, jusqu’alors gérée par Cembra Money Bank. Le géant suisse de la grande distribution a pris cette décision en prévision de la fin du contrat entre les deux groupes, en juin prochain. A cette date, la coopérative va proposer à ses clients une nouvelle carte de crédit. Migros a indiqué qu’il donnera prochainement plus de détails sur ce produit qui se veut « attrayant et adapté » aux besoins des consommateurs. Il serait déjà en cours d’élaboration avec la banque.

Mais la société précise que « pour l’instant, rien ne change pour les détentrices et détenteurs actuels de la carte de crédit Cumulus. Les cartes de crédit Cumulus-Mastercard sont toujours valables et les avantages restent inchangés ». Diffusées à plus de 850 000 exemplaires, « ces cartes actuellement en fonction restent valables, y compris tous les avantages actuels, jusqu’à la date d’expiration imprimée sur la carte, au plus tard jusqu’au 30 juin 2024 », a ajouté le conglomérat.

Cembra Money Bank reste optimiste

Après l’annonce de Migros, Cembra Money Bank avait vu son action chuter lourdement en bourse. Le spécialiste du crédit à la consommation, du leasing et de l’émission de cartes a souligné dans un communiqué que la fin de ce partenariat entraînera temporairement une baisse de son bénéfice net de 10% à 15% par rapport à ses précédentes prévisions. Il assure cependant qu’il parviendra à compenser ce recul à moyen terme par des « mesures appropriées ». En outre, la banque prévoit « un produit alternatif » et d’autres opportunités de croissance dans l’activité de cartes de crédit.

Keep Exploring
Rayons supermarché
Réouverture du Leclerc de St Grégoire près de Rennes, un modèle pour le renouveau des hypermarchés ?