Salaire en euros d'Alexandre Bompard (Carrefour)
A pile of Euro (EUR) banknotes that include 20, 100, and 200 notes. (Part II) - Ibrahim Boran https://unsplash.com/photos/r0zrjWheW2g

Le PDG de Carrefour a perçu la plus forte rémunération variable du SBF 120 en 2020

Le patron du distributeur Français a empoché pas moins de 2,475 millions d’euros de rémunération variable pour l’année 2020, devant tous les autres dirigeants du SBF 120.

Il s’agit d’une information mise en lumière par la société de conseil aux investisseurs Proxinvest, qui publie chaque année un rapport sur la rémunération des dirigeants. Cette rémunération variable record du PDG de Carrefour Alexandre Bompard est à replacer dans le contexte d’une diminution tendancielle de la rémunération totale moyenne des présidents exécutifs des 120 plus grandes sociétés cotées en France en 2020.

La tendance générale des rémunérations du SBF 120 est à la baisse

D’après Proxinvest, la rémunération totale moyenne des présidents exécutifs des 120 plus importantes entreprises cotées dans l’hexagone a diminué de 14% en 2020, pour revenir aux niveaux constatés en 2014-2015 (3,2 millions d’euros). Cette tendance se confirme logiquement dans le cas spécifiques des très grandes entreprises françaises (celles-ci étant un sous échantillon du SBF 120). Proxinvest indique en effet que « la rémunération totale moyenne des présidents exécutifs du CAC 40 (dont fait partie Carrefour) baisse de 11% en 2020 pour atteindre 4,6 millions d’euros ».

La rémunération totale d’Alexandre Bompard a atteint 7,2 millions d’euros en 2020

La crise sanitaire amorcée en mars 2020 ayant naturellement eu des conséquences négatives sur les performances et les résultats de la plupart des entreprises. Dans ce contexte particulier, Proxinvest rappelle que beaucoup de dirigeants ont choisi de « renoncer à une partie de leur rémunération fixe ou variable ». Tel fut notamment le cas d’Alexandre Bompard, qui annonçait en avril 2020 renoncer à 25% de sa rémunération fixe pour une période de deux mois (ce qui correspond à une diminution de 4,2% de son salaire annuel fixe). En comptant la rémunération variable mentionnée précédemment, le PDG de Carrefour a donc touché une rémunération totale de 7,195 millions d’euros en 2020. Bien que significatif, ce montant demeure inférieur aux rémunérations de certains autres dirigeants opérant dans d’autres secteurs d’activités, comme Bernard Charlès (Dassault Systèmes 20,6 millions) ou Daniel Julien (Teleperformance, 17 millions d’euros).

Keep Exploring
Supermarché
Prix d’achat aux producteurs : la grande distribution sommée de jouer franc jeu