Parts de marché : le bilan en grande distribution en 2022

Après une année marquée par l’inflation et la crise énergétique, l’heure est au bilan dans la grande distribution, en termes de part de marché. Qui a grignoté des points et qui les a laissés en route ?

En 2022, E.Leclerc est resté leader de la grande distribution au niveau des parts de marché. La coopérative de commerçants détient 22,2% de parts de marché, en légère hausse de +0,2 point. En 2021, elle avait réalisé une progression de 0,5 point à 22,5%. La seconde place du classement revient à Intermarché avec ses 14,2% de parts de marché. L’enseigne du groupe Les Mousquetaires affiche toutefois un léger recul comparé à 2021 (-0,2 point).

Meilleure progression de l’année pour Lidl

Carrefour occupe le 4ème rang grâce à ses 9,9% de parts de marché (pdm). Le pionnier des hypermarchés est suivi du discounter allemand Lidl (7,9% de pdm ; +0,3 pt par rapport à 2021), qui enregistre la meilleure progression en 2022. En 6ème position on retrouve Carrefour Market (7% de pdm ; croissance stable). Il devance Auchan (6,3% de pdm ; reste stable), Carrefour Proximité (2,8% de pdm ; +0,1 pt), Aldi (2,8% de pdm ; +0,2 pt) et Auchan Supermarché (2% de pdm ; -0,1 pt).

Les discounters et les indépendants profitent de l’inflation

Cora se contente de la 11ème place (1,9% de pdm ; -0,1 pt), Casino Supermarché de la 12ème (1,8% de pdm ; +0,1 pt), Monoprix de la 13ème (1,6% pdm ; -0,1 pt), Géant Casino de la 14ème (1,6% de pdm ; -0,3 pt) et Franprix de la 15ème(1,1% de pdm ; stable). Pour le reste, on a : Casino proximités (0,7% de pdm ; stable), Netto (0,7% de pdm, stable) et Match (0,6% de pdm, stable). Globalement ce sont les discounters (Lidl, Aldi) et les indépendants (E.Leclerc, Intermarché), qui ont tiré leur épingle du jeu. Ils ont bénéficié des effets de l’inflation, qui pousse les consommateurs vers les enseignes les moins chères.

Keep Exploring
Alexandre Bompard
Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour, baisse son salaire pour 2 mois