Retail : le géomarketing pour communiquer de manière responsable

Le géomarketing, une technique marketing qui prend en compte l’analyse géographique, pourrait aider à communiquer de manière responsable dans le secteur retail. C’est ce que pense Arnaud Dubin, Directeur commercial et marketing chez Pub-Audit, dans un podcast pour le site Je bosse en grande distribution.

Le géomarketing est une technique marketing qui combine l’analyse de données géographiques, socio-comportementales et sociodémographiques pour déterminer comment, quand et où cibler les clients. Cette discipline fait preuve d’une certaine efficacité dans la mesure où elle offre la possibilité de s’adresser de façon plus directe et précise aux consommateurs.

Passer d’une communication de volume à des médias d’attention

Pour les grandes enseignes, le géomarketing permet de dérouler une communication locale ciblée et désirée. Mais également responsable en ce sens qu’il ne mise pas sur « sur l’ensemble des supports mais sur des médias d’attention », souligne Arnaud Dubin, Directeur commercial et marketing chez Pub-Audit.

Sur quel média le consommateur porte le plus d’attention ?

De nos jours, les enseignes recourent à plusieurs canaux pour leurs campagnes publicitaires. Elles utilisent par exemple les prospectus envoyés dans les boîtes aux lettres, les catalogues distribués en magasins, les applications dédiées aux promotions ou encore les supports numériques. Heureusement, le géomarketing aide à faire le tri pour lancer des campagnes Off et Online locales, qui interpellent directement les clients. Il ne s’agit donc plus d’utiliser 10 médias à la fois, mais de choisir le bon. Il faut notamment savoir si le consommateur est plus attentif à une publicité à la télévision, sur Facebook ou via un prospectus.

Une réponse aux enjeux économiques et RSE

« La publicité géolocalisée permet de contextualiser un environnement économique, social et comportemental », ajoute Arnaud Dubin dans son podcast. Selon le marketeur, cette technique constitue un outil efficace et une réponse aux enjeux RSE. Elle s’imposerait dans le contexte macro actuel avec la fin des cookies tiers, la RGPD et l’expérimentation du « OUI PUB ».

Keep Exploring
Bateau-mouche sur la Seine à Paris
Paris Île-de-France : 33,1 millions de touristes en moins en 2020