Centre commercial

La consommation des Français repart plus fortement que prévu avec le déconfinement

Après l’annonce du déconfinement le 11 mai, les les achats de rattrapage ont vu leur part augmenter de plus belle. Progressivement, la consommation des ménages reprend son souffle après des semaines d’hibernation économique.

La clientèle répond présente

Depuis l’autorisation donnée à de nombreux commerces le 11 mai de rouvrir leurs portes, la grande question était de savoir si la consommation allait repartir lentement ou à toute vitesse. Si certains experts estimaient qu’un « revenge shopping » allait être privilégié par les Français frustrés par le confinement, force est de constater que cela n’est pas le cas. En revanche, les premiers chiffres des ventes restent meilleurs que prévu à ce jour.

Certaines enseignes ont encore bien du mal à sortir la tête de l’eau. La Halle, malmenée déjà avant la crise, frôle de très près le redressement judiciaire auquel pourrait s’ajouter le licenciement de plus de 2000 salariés. Toutefois, Patrick Puy, président de Vivarte, sa maison mère, a indiqué que les ventes des deux dernières semaines se maintenaient et étaient supérieures de 30% à celles de la même période de 2019. Du côté des opticiens, le secteur affiche une augmentation de 100%. Quant aux enseignes de bricolages, elles annoncent de nombreux clients aux portes ainsi que de très bonnes journées marquant un pic de l’activité grâce notamment à une météo clémente. « La clientèle est au rendez-vous », confirme la porte-parole de Castorama et Brico Dépôt.

Chez Fnac-Darty, les dirigeants constatent que les clients sont présents avec pas moins de 800 000 clients actifs du 11 au 18 mai. Avec l’essor du télétravail, les produits techniques (informatique et bureaucratique) ont toujours le vent en poupe. Dans cette continuité, les articles de mobilité urbaine (trottinettes, vélo électriques, etc.) restent appréciés. Selon GfK, les ventes d’électronique grand public en magasin du 11 au 17 mai ont augmenté de 33% alors que l’on recensait une baisse de 23% depuis janvier. Le grand gagnant est la bureaucratique qui affiche une augmentation de 80%.

Les zones vertes gagnent en trafic

Les rayons enfants des grandes surfaces font le plein de clients tout comme la mode féminine. Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce, annonce que « l’activité est au global identique à celle de l’année dernière ». Cette reprise en demi-teinte diffère largement selon les enseignes et les régions. D’un côté, une grande enseigne peut surperformer quand de l’autre, une petite enseigne peut accuser une perte de 70%.

La fermeture des grands magasins autour du boulevard Haussmann a pénalisé les boutiques voisines et les centres commerciaux, rouverts depuis peu, pâtissent du manque de clients. Les Français pourraient encore craindre les endroits clos, même si un sondage indique que 90 % des clients de la Fnac et de Darty se disent rassurés par les mesures sanitaires. Selon Mytraffic, le retour dans les points de vente est plus faible dans les zones oranges (dans l’Est et en Ile-de-France) que dans les zones vertes.

Les Français rattrapent leur consommation

La fréquentation des grands centres commerciaux est encore 30% inférieure à la moyenne. Jacques Ehrmann, président du Conseil national des centres commerciaux, considère qu’ils ont toutefois échappé à la baisse de 60% qu’ont subi leurs homologues allemand et chinois pour leur réouverture.

Depuis la réouverture, les Français en ont profité pour rattraper leur consommation et acheter des vêtements et des objets du quotidien. Cependant, il est encore un peu tôt pour parler d’un retour aux achats plaisirs, estime Yohann Petiot, même si les courbes se maintiennent au cours de la deuxième semaine du déconfinement. Le groupe Fnac-Darty, qui a vu ses ventes en ligne doubler pendant le confinement, se félicite quant à lui du maintien post-confinement des ventes.

Le baromètre de Mytraffic, qui compte le flux de piétons dans 630 zones, révèle que par rapport à la période pré-confinement, 46% de Français en moins déambulent dans les rues. Avec la réouverture des restaurants depuis le 2 juin ainsi que celle de certains centres commerciaux, les prochaines semaines indiqueront si l’autre moitié des Français va retrouver les allées des boutiques.

Keep Exploring
Magasin
La grande distribution fait bloc après les annonces du gouvernement