Environnement et grande distribution: quels sont les distributeurs reconnus pour leur politique environnementale ?

La tenue de la COP26 met actuellement en exergue les différents enjeux et problématiques auxquels font face les acteurs publics et les entreprises en matière environnementale. L’objectif de la neutralité carbone à l’horizon 2050 est devenu une priorité absolue. Institutions étatiques et business ont déjà pris des engagements en ce sens et ont fixé des objectifs pour les tenir.

Le secteur de la grande distribution se mobilise de façon croissante autour de ces ambitions. Entre promesses et réalité sur le terrain, tour d’horizon des distributeurs reconnus pour leurs politiques environnementales.

La résilience des distributeurs face aux problématiques environnementales

En 2019, l’ADEME (l’agence de la transition écologique) révélait que l’alimentation serait à l’origine de près de 25% de l’empreinte carbone des ménages français. Face à ce constat, et au vu de la place essentielle de la grande distribution dans la commercialisation et la vente de produits alimentaires, le secteur a un rôle essentiel à jouer dans la transition écologique. 

Conscients de l’impact environnemental et social de leurs activités, les acteurs de la grande distribution ont mis en œuvre des changements pour en limiter l’impact. La dernière annonce en date ? Celle de Carrefour qui annonçait le dimanche 31 octobre (en amont de l’ouverture de la COP26) viser la neutralité carbone en 2040: “La neutralité carbone et le recours aux énergies renouvelables constituent une attente forte des citoyens et des consommateurs. Conscient de son rôle pionnier de la distribution, le Groupe Carrefour se fixe d’atteindre la neutralité carbone dès 2040”.   

L’annonce de Carrefour rejoint une série d’initiatives entamées par les distributeurs ces dernières années pour faire valoir leurs efforts et leurs rôles sur le volet environnemental. Leclerc, Auchan, Casino, Système U, tous s’engagent sur les enjeux de développement durable et se lient à des organismes dédiés dans la défense de l’environnement. Devant ce panorama d’initiatives, de plus en plus d’agences de notation spécialisées dans les engagements RSE ont mis en avant certains bons élèves.   

La politique environnementale du groupe Casino reconnue par l’agence de notation ESG Vigeo Eiris 

Selon le classement Vigeo Eiris, publié dans le journal Investir en mai 2020, le groupe Casino est le premier distributeur européen en matière d’engagements pour le climat et de protection de l’environnement.

Le distributeur stéphanois est notamment récompensé par la filiale de Moody’s pour ses actions en faveur du développement des produits bio, du bien-être animal mais aussi de la réduction des emballages plastiques. À cet effet, le groupe Casino est signataire du Pacte national sur les emballages plastiques et du Science Based Target, et s’est engagé à ce que 100% des emballages plastiques de ses produits à marque propre soient réutilisables ou recyclables d’ici 2025. Il promet parallèlement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 18% entre 2015 et 2025.

Keep Exploring
Technologie
Quelles transformations pour le secteur de la grande distribution après la crise sanitaire ?