30 produits à 30 €, le « défi anti inflation » de Carrefour

Pour préserver le pouvoir d’achat des Français, Carrefour a lancé fin juin le « défi anti inflation », un panier de 30 produits premier prix pour 30 euros. On y trouve notamment de la farine, du sucre, boites de conserves avec petits pois et du chocolat.

A l’occasion de l’officialisation de son partenariat avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, le 22 juin 2022, Carrefour a annoncé une nouvelle initiative pour la préservation du pouvoir d’achat des Français. Il s’agit du « défi anti inflation » qui prend la forme d’un stand à l’entrée des supermarchés. 

Possibilité de prendre quelques produits 

Dans ce corner on trouve essentiellement des paniers de 30 produits premiers prix de la marque à 30 euros. Il y a par exemple l’huile de colza, la farine de blé, les coquillettes, les tablettes de chocolat noir dessert, du sucre, des boites de conserves avec petits pois, des haricots verts et des bonbons. Selon Carrefour, ce panier peut normalement nourrir une famille avec enfants pendant une semaine. Mais, si le client le souhaite, il peut acheter un, deux, trois, cinq ou dix produits seulement. Il suffit alors de faire le calcul pour connaître ce qu’on paie. L’offre est valable du 22 juin jusqu’au 31 juillet. Mais le distributeur envisage de la prolonger au besoin.

Les enseignes multiplient les initiatives 

Cette nouvelle initiative permet à Carrefour de mettre en avant l’accessibilité des références à tout budget. Elle s’ajoute au programme « Prix serré », qui concerne 200 produits de grandes marques sur lesquels le distributeur réduit ses marges. Objectif : éviter au consommateur de faire le tri des dépenses. Comme Carrefour, plusieurs enseignes ont lancé ce genre d’opération pour protéger le pouvoir d’achat des Français. On peut citer Leclerc avec son « bouclier anti-inflation » et Lidl avec son « Coup de pouce qui vaut le coût ».

Keep Exploring
Magasin Carrefour au Brésil
Un corps recouvert de parapluies pour ne pas perturber l’ouverture dans un magasin Carrefour du Brésil