Carrefour finance Hopen, startup du houblon

Le groupe Carrefour annonce le financement, à hauteur de 80 000 euros, de la startup du houblon Hopen. Objectif : étudier l’impact de pratiques agro-écologiques sur une parcelle dans les Pyrénées-Atlantiques. Ce soutien fait partie d’un plan ambitieux de dynamisation de l’économie rurale récemment lancé par le distributeur.

Carrefour a remis, le vendredi 29 juillet 2022, un chèque de 80 000 euros à la startup Hopen. Cette aide devrait servir à développer le houblon bio et proposer aux consommateurs une bière bio 100% française. Il s’agira aussi d’étudier l’impact de pratiques agro-écologiques sur une parcelle de houblon de 3 hectares dans les Pyrénées-Atlantiques.

75 à 80% de la production de houblon importés

Hopen conduira ce projet de bout en bout. Créée par Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller, deux ingénieures agronomes, cette entreprise accompagne les producteurs dans la mise en place du houblon. Elle en assure également la recherche, le développement et la commercialisation auprès des brasseries artisanales. Elle travaille actuellement avec 200 brasseries en France, dont la majorité se trouve en Nouvelle-Aquitaine, première région agricole de France.

L’objectif de Hopen est d’aider à la mise en place d’une véritable filière du houblon en France. Aujourd’hui, 75 à 80% de la production de cette plante vient des pays de l’Est et des USA, voire d’Australie et de Nouvelle Zélande pour ce qui concerne le bio. En Hexagone, il existe seulement quelques gros producteurs, principalement installés en Alsace et dans les Flandres. Il y a donc une place à prendre pour produire et commercialiser en France des variétés de houblon adaptées.

Dans le cadre d’un plan de dynamisation de l’économie rurale

Hopen souhaite également mettre en place des filières agricoles durables et équitables, permettant une amélioration de revenus des agriculteurs. Chez Carrefour, le soutien financier à la startup néracaise fait partie d’un plan ambitieux de dynamisation de l’économie rurale. L’enseigne veut contribuer à la création de nouveaux emplois dans les régions agricoles françaises grâce à un investissement de 350 000 euros. Cet argent doit être versé à tous les bénéficiaires sous la forme de subventions d’exploitation, à partir du deuxième trimestre 2022.

Keep Exploring
Bruno Le Maire
Le Gouvernement prend la défense de la grande distribution sur la vente des masques