Colruyt expérimente la réalité du marché français

Arrivé en France en 1996, le groupe belge Colruyt a progressé en vingt-cinq ans de présence avec 88 supermarchés en 2020, une croissance moins rapide que celle connue en Belgique. D’ici dix ans, l’enseigne souhaite disposer d’un réseau de 170 à 180 magasins en Hexagone, une ambition contrariée par la rude concurrence des hypermarchés tricolores.

Passer de 88 à 180 magasins

Au début des années 1990, Colruyt était devenu la plus grande chaîne de supermarchés de Belgique devant Carrefour et Delhaize. Se sentant désormais à l’étroit sur son marché domestique, l’enseigne a débarqué en France en 1996 pour y trouver de nouveaux relais de croissance. En vingt-cinq ans, elle a pu ouvrir 88 supermarchés en Hexagone, essentiellement dans l’est et le nord-est. Elle enregistre 566 millions d’euros de chiffre d’affaires par an. Cette croissance est conséquente, mais elle ne reflète pas le statut et les ambitions du groupe, qui à l’ambition de croitre. « D’ici dix ans, nous voulons disposer d’un réseau de 170 à 180 magasins en France », a annoncé Marc Hofman, directeur opérationnel des magasins du groupe Colruyt.

Agrandir les points de vente

L’établissement vient d’ouvrir un nouvel entrepôt à proximité de Nancy et prévoit un autre près de Dole. Cinq autres ouvertures sont attendues dans l’année avant de passer à huit par an ou même dix. « D’ici là, le nombre de mètres carrés de stockage en France aura doublé par rapport à l’an dernier », précise Bart De Schutter, directeur des magasins Colruyt en France. Actuellement, les magasins français ont une superficie entre 750 et 1 000 m2, contre 1 500 m2 en Belgique.

Donner un accent français aux magasins

Colruyt entend en outre étoffer et élargir son offre, notamment en région parisienne où il dispose de trois supermarchés qui ne sont pas encore rentables. Il va donner à tous ses points de vente un accent français afin de mieux séduire la clientèle, une opération d’autant plus nécessaire que la concurrence est féroce de la part des hypermarchés, mais aussi des magasins de proximité comme Aldi et Lidl.

Keep Exploring
Cyclistes
La filiale colombienne du groupe Casino organise une vente aux enchères solidaire avec Egan Bernal