Saint Nectaire

Intermarché soutient les producteurs de muguet et de Saint-Nectaire touchés par la pandémie de Covid-19

Alors que la France entame sa 6e semaine de confinement, les conséquences de la pandémie de Covid-19 se font de plus en plus sentir pour les producteurs, les maraîchers et les horticulteurs. Dans ce contexte de crise sanitaire doublée d’une crise économique, Intermarché a annoncé vouloir aider les producteurs locaux de muguet et de Saint-Nectaire.

Intermarché soutient les producteurs de brins de muguet

Alors que la filière horticole française, qui représente 3 600 producteurs et 22 000 emplois, et dont 80% des ventes de plantes s’effectuent entre la mi-mars et la fin du mois de mai, pâtit de l’effet conjoint de la crise sanitaire et du confinement, Intermarché annonce se mobiliser « en achetant leur production à 6 horticulteurs français spécialistes du muguet ». En effet, à l’approche du 1er mai, les producteurs sont inquiets et estiment que « 70 à 80% des 60 millions de brins de muguet habituellement vendus chaque année risquent d’être perdu  ». Afin de pallier ce désastre pour l’ensemble de la filière, Intermarché va mettre « en avant des pots de muguet, ainsi que des bouquets confectionnés par les Ateliers de Saint-Valentin et les Serres d’Anjou, unités de production d’Agromousquetaires ».

« Depuis le début du confinement, Intermarché est aux côtés des producteurs français. Nous nous mobilisons, chaque jour, pour apporter notre soutien, cette semaine aux producteurs de muguet durement impactés », estime Stéphane de Fontenay, chef d’entreprise Intermarché en charge du commerce de l’enseigne. « Certains d’entre eux sont contraints de laisser pourrir leurs brins et d’abandonner des mois de travail, faute de débouchés commerciaux. Intermarché met tout en œuvre pour les soutenir. Soutenir les producteurs de muguet, c’est non seulement être solidaire d’une filière en difficulté, mais également valoriser un produit 100% français, de la griffe au bouquet ».

Intermarché va mettre en place une campagne médias pour soutenir les fromages AOP

Alors que, selon les derniers chiffres de la Fédération Départementale des Syndicats Exploitants Agricoles (FDSEA) du Cantal, les producteurs de fromages AOP auraient vu leurs ventes baisser de 60 à 80%, en raison de la crise sanitaire actuelle, Intermarché annonce également son intention de se mobiliser aux côtés des producteurs de fromages auvergnats. Concrètement il s’agira pour Intermarché d’encourager les Français à consommer les produits laitiers AOP produits en Auvergne, où le choc dû au Covid-19 a été particulièrement « violent » comme le souligne notamment Marie-Paule Chazal, directrice de l’Interprofession du Fromage AOP Saint-Nectaire (ISN). L’enseigne, tout au long de la semaine, va ainsi proposer le Saint-Nectaire Laitier à un prix de vente au minimum légal, dans l’optique d’accroître les débouchés pour ce fromage. Par ailleurs, dans son communiqué Intermarché fait également état de sa volonté de mettre en place un « soutien média » afin d’encourager les Français à acheter ses fromages issus des producteurs locaux.

Keep Exploring
Conseil d'Etat à Paris
Le Conseil d’Etat rejette le recours contre le rachat de Vindémia par GBH à La Réunion