Machine à coudre

Covid 19 : la filière textile se reconvertit dans la production de masques

Les initiatives solidaires se multiplient afin d’offrir aux soignants des solutions pour pallier la pénurie de masques. Des grandes maisons de luxe aux géants de l’industrie textile, chacun contribue à l’effort national.

L’État mobilise 45 entreprises de l’industrie textile afin de produire des masques

Les autorités sanitaires recommandent désormais aux Français de porter un masque afin de ralentir la propagation massive du virus. À ce titre, l’Etat a décidé de mobiliser 45 entreprises de l’industrie textile afin de produire quotidiennement 480 000 masques en tissu à destination des secteurs privé et public.

En parallèle, le projet Résilience rassemble des PME du textile, des entreprises d’insertion et des services d’aide par le travail, afin de produire localement, de manière inclusive, à un coût raisonnable et dans les meilleurs délais, le plus grand nombre de masques possible grâce à un processus de fabrication simple et standardisé.

Bercy ainsi que la Direction Générale des Entreprises sollicitent également la filière autour de la fabrication d’un modèle de surblouse lavable destiné au personnel soignant, dont les éléments techniques ont été définis par l’Institut français du textile et de l’habillement en lien avec le Ministère de la Santé et l’Union française des industries mode et habillement.

La production de masques par l’industrie textile, une démarche coordonnée

Afin de coordonner les différentes initiatives, le Comité stratégique de la filière mode et luxe a mis en ligne une plateforme spécialement dédiée à l’industrie textile dans le but de mettre en relation directe les fournisseurs de tissus, les confectionneurs et les acheteurs, et de centraliser les commandes des clients pour que les ateliers puissent se les répartir.

La plateforme propose également un cahier des charges à respecter pour répondre aux normes sanitaires, ainsi que des recommandations à suivre concernant les textiles à utiliser. À ce jour, la plateforme compte 600 entreprises mobilisées, pour une production de 850 000 masques par jour.

Les grands groupes s’engagent aussi dans la production de masques

D’autres acteurs n’ont pas attendu l’appel étatique pour se mobiliser et réorienter leur production. Par exemple, le géant allemand de la vente de vêtements et d’accessoires, Zalando, a décidé de proposer à ses clients des masques textiles. L’ensemble du produit de la vente sera reversé à une association caritative. De la même manière, les marques NOYOCO et le Groupe CL (Chantal Thomass, Chantelle, Passionata) ont activé leur force de production au profit de la fabrication de masques.

Enfin, d’autres poids lourds du secteur, comme le Groupe Fast Retailling, ont fait appel à leurs partenaires de fabrication localisés en Chine pour se procurer des masques. Ces derniers seront distribués, en priorité, aux établissements médicaux. Des livraisons qui mobilisent également les acteurs de la grande distribution, dont Cdiscount, qui s’est engagé à livrer les masques commandés par l’Association des Maires de France, ou qui propose via sa plateforme CdiscountPro des masques à destination des TPE-PME. De façon temporaire, des salariés de la grande distribution sont aussi devenues couturières pour produire des masques pour le personnel soignant. Autant de démarches, qui prouvent que le secteur du textile, comme le secteur de la grande distribution, jouent un rôle dans la gestion de la crise sanitaire que nous traversons.

Keep Exploring
Nuances de couleurs
Carrefour : Des produits L’Oréal pour les peaux foncées vendus avec des antivols