Rayons supermarché

Réouverture du Leclerc de St Grégoire près de Rennes, un modèle pour le renouveau des hypermarchés ?

Défense des producteurs locaux ou promotion d’une nourriture plus saine, les combats des enseignes de la grande distribution ont pris un nouvel écho avec la crise sanitaire. Symbole de ce changement, la réouverture du Leclerc de St Grégoire près de Rennes sonne comme l’émergence d’un nouveau modèle dans la distribution du “monde d’après”.

Le Leclerc St Grégoire, un modèle hybride entre la coopérative bio et l’hypermarché

“Ovni commercial”, c’est par cette expression que le spécialiste de la grande distribution, Olivier Dauvers a qualifié la réouverture du Leclerc St Grégoire de Rennes. Il est vrai que cette surface commerciale de 4 800m² a de quoi dérouter le consommateur habitué des rayonnages plus classiques. Visite guidée exclusive du spécialiste :

L’ancien Géant Casino passé sous l’enseigne Leclerc s’organise dorénavant autour de 3 zones bien distinctes. Une première partie s’étendant sur une surface d’environ 1.000m² est dédiée aux produits locaux et bio. On y trouve les étales de fruits et légumes en vente assistée, un fournil et un atelier de sushis ainsi que des produits de grande consommation rassemblés sous le label bio. L’autre partie du magasin s’articule autour des grandes opérations saisonnières de l’année. Ces 700 m² évolueront donc en fonction de l’époque de l’année : jouets à Noël, matériel de jardin au printemps etc… Enfin, le fond du magasin ressemble un à Leclerc Express classique : des produits frais et de grande consommation en libre service.

A ces 3 zones aux identités bien marquées doit s’ajouter un restaurant bio de 80 couverts qui devrait permettre aux clients de se faire préparer des produits achetés en magasin ainsi qu’une micro-brasserie. Le projet de cette réouverture est donc ambitieux. L’enjeu sera de réussir à (re)trouver et fidéliser une clientèle pour qui un tel concept est totalement nouveau.

Renouveler les hypermarchés, un pari audacieux pour la grande distribution

La partie est loin d’être gagnée d’avance. En effet, la dernière version du “Worldpanel 2020” de la société d’étude Kantar semble indiquer que les hypermarchés ont été délaissés pendant le confinement au profit des magasins de proximité et des commandes internet. Ces nouveaux modes de consommation peuvent à terme s’ancrer dans les habitudes des consommateurs, et mettre en péril les efforts des enseignes pour renouveler leur offre d’hypermarchés.

En proposant une large gamme de produits biologiques et locaux associés à des produits saisonniers le Leclerc de St Grégoire a toutefois des arguments solides à faire valoir pour plaire aux consommateurs du “monde d’après”.

Keep Exploring
Rayon vin dans un supermarché
Consommation : les foires aux vins, pas à la fête en 2020 !