Soldes

Les soldes d’été vont débuter le 15 juillet

Dans les studios de RTL, Bruno Le Maire a annoncé que le coup d’envoi des soldes d’été serait donné le 15 juillet pour quatre semaines. Cette décision est un signal positif envoyé aux petits commerçants dont la trésorerie a été fortement impactée par la crise sanitaire du Covid 19.

Une décision économique légitime pour rétablir l’équité entre les commerçants

Conscients du poids du confinement sur l’économie spécifique au secteur du textile, plusieurs fédérations de commerçant ont sollicité l’aide de Bruno Le Maire afin d’amorcer la reprise de leur activité. Face à l’ampleur de la crise, le ministre de l’Economie a décidé d’accéder aux demandes des commerçants en décalant de quelques semaines le début de la période des soldes estivaux.

Initialement fixées au 24 juin en France métropolitaine, les soldes débuteront finalement le 15 juillet pour un mois. Ce changement de calendrier doit permettre aux acteurs du monde de l’habillement de consolider leur trésorerie et de réajuster leurs stocks suite à la fermeture contrainte des points de vente.

Cette décision a été saluée par la majorité des commerçants à l’exception des géants de la mode qui considèrent que ce changement de date constitue un manque à gagner considérable compte tenu des possibles départs en congés des consommateurs. Bruno Le Maire a justifié sa décision en arguant du fait qu’il souhaitait faire preuve d’équité entre les commerçants.

De nouveaux modes de consommations durablements ancrés

Conformément aux annonces gouvernementales, le port du masque est désormais obligatoire dans tous les points de vente. Une nouvelle habitude dûment respecté par les consommateurs grâce notamment aux nombreuses initiatives solidaires menée par la filière textile, fortement mobilisée dans la production de masques. Certaines enseignes devancent même les attentes de leurs clients en leur proposant du gel hydroalcoolique ou en mettant en place un filtrage à l’entrée des magasins.

Parallèlement aux mesures sanitaires, le confinement a bouleversé les habitudes des consommateurs, ils ont été contraints, par exemple, de s’orienter vers des modes de distribution locaux en privilégiant les magasins de proximité ou plus innovants. A ce titre, l’e-commerce fait, désormais, partie intégrante des stratégies de développement pour tous les acteurs du retail.

Keep Exploring
Chariot de course à jeton : la fin inévitable d’une innovation