L’IA, une précieuse aide pour la gestion des commandes et des stocks

La gestion des commandes et des stocks est un enjeu capital pour les enseignes de la grande distribution. Pour relever ce défi, le seul moyen disponible était l’exploitation de l’historique de vente sur plusieurs années. Mais cette méthode comporte des biais. D’où la nécessité de se tourner aujourd’hui vers l’Intelligence artificielle (IA), beaucoup plus précise.

Dans la grande distribution, il faut gérer au quotidien un grand volume de produits demandés par les consommateurs et parfois périssables. Il s’agit d’un véritable défi qui conditionne les résultats financiers pour les acteurs de ce secteur. Ces derniers s’appuyaient jusqu’à présent sur leur historique de vente sur plusieurs années pour prédire les commandes. Mais cette méthode comprend des imprécisions. Elle ne prend pas en compte les nombreux paramètres qui peuvent modifier les comportements d’achats : météo, tendances de consommation, lancement de nouveaux produits, etc. Par ailleurs, l’analyse des historiques pousse à une mauvaise interprétation de certaines réalités. Par exemple, elle fait toujours rimer rupture en rayon et rupture de stock. 

S’appuyer sur la triplette saisonnalité, tendances et prix

Il faut aujourd’hui se tourner vers l’Intelligence artificielle (IA) beaucoup plus précise dans ses prédictions. Cet adjuvant considère tous les phénomènes susceptibles d’avoir un impact sur l’évolution des ventes. En premier lieu la saisonnalité, les tendances et les prix des produits. Cette triplette se révèle infaillible pour de nombreux acteurs de la grande distribution qui ont eu recours à l’IA. Elle a été validée par les spécialistes du data marketing comme Artefact. Ce groupe note une augmentation de 20% de précision dans les prévisions lors de tests dans les grandes surfaces. 

D’énormes avantages pour les retailers

Selon Artefact, le Machine Learning a plusieurs avantages dans le secteur de la grande distribution. Outre la prévision exacte des ventes, elle permet d’optimiser la gestion des stocks et des commandes. Par ailleurs, l’exploitation des données par l’IA représente une aide précieuse pour la supply chain. En outre, l’humain se trouve débarrassé de certaines activités chronophages et peut ainsi se concentrer sur d’autres taches à forte valeur ajoutée comme l’amélioration de l’expérience client. Au bout, il y a une augmentation des ventes et une hausse du chiffre d’affaires.

Keep Exploring
Cadis de supermarché
La grande distribution impactée par le confinement : vers de nouvelles habitudes de consommation ?