GAFAM : “prendre le meilleur pour l’adapter à notre culture française”, quand M.-E. Leclerc vante Cdiscount

Le Président-directeur général de E.Leclerc était ce lundi 14 juin sur RMC face à Jean-Jacques Bourdin pour parler de la reprise de l’activité économique post-Covid. Interrogé au sujet des promotions proposées par Amazon à partir du 22 Juin prochain, soit 2 semaines avant le début des soldes en France, Michel-Edouard Leclerc propose de s’inspirer des innovations proposées par la plateforme et de les adapter à la culture française, plutôt que de les fustiger. D’après M.-E. Leclerc, Cdiscount apparaît ainsi comme la première plateforme française apte à concurrencer Amazon.

S’inspirer des innovations et de la stratégie d’Amazon est un atout pour la croissance des plateformes françaises. En développant son activité digitale en France, le géant américain bouleverse le marché. Pour rester au contact, le groupe Casino a opté pour un développement massif de son offre digitale via Cdiscount. Avec un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros en 2020, la marketplace possède aujourd’hui la seconde offre digitale sur le territoire et veut encore s’agrandir en augmentant son capital de 300 millions d’euros pour accélérer le développement des innovations et technologies de sa filiale Octopia. Pour Michel-Edouard Leclerc, l’atout des plateformes françaises réside dans leur connaissance des besoins des consommateurs français. 

S’adapter aux besoins du territoire, la clé de la réussite ? 

La crise sanitaire a mis en évidence des changements forts dans le secteur de la distribution et du commerce de détail. D’un côté, les consommateurs ont cherché à consommer de manière plus locale et responsable, en privilégiant les produits régionaux et les circuits courts et les produits régionaux. De l’autre, la situation les a poussé à se tourner vers une offre plus digitale, et à opter pour le click and collect. Une situation dont les géants français de la distribution sont bien conscients et souhaitent profiter, en ouvrant des points relais et en allant au contact des consommateurs tout en prenant le virage du numérique. Pour le patron des centres  E.Leclerc, “plus que la révolution technique du web commerce, le monde digital crée des facilités d’échanges. […] Le digital, c’est d’abord de l’accessibilité à l’information.” L’occasion rêvée pour faciliter la consommation de l’ensemble des ménages français. 

La technologie au service des petits budgets

Loin de s’opposer au tournant du numérique, Michel-Edouard Leclerc est “fasciné par la technologie”, mais explique que cela “doit rester accessible pour les petits budgets, ça doit rester accessible pour la moyenne des français. Le combat pour l’accessibilité du meilleur, du bon, du plus facile, c’est déterminant et il faut l’adapter au public le plus grand”. En développant de plus en plus leur offre digitale, les groupes français tels que Casino capitalisent sur des innovations technologiques (gestion optimisée des marketplace en ligne) et un positionnement prix avantageux, susceptible de concurrencer l’incontournable géant américain Amazon. 

Keep Exploring
Masque
Vente de masques : quel premier bilan ?