Grande distribution : la difficile équation du pass sanitaire

A compter du 1er août, les Français devront présenter un pass sanitaire à jour pour pouvoir entrer dans un centre commercial. Une mesure qui soulève de nombreuses questions chez les enseignes, qui se demandent notamment si les contrôles seront systématiques ou aléatoires. 

Éviter une quatrième vague épidémique due au variant Delta

A partir du 1er août, les Français devront désormais présenter un pass sanitaire à jour. Pour obtenir cette preuve (en version numérique via l’application TousAntiCovid ou papier), il faudra réunir un des trois critères suivants : avec reçu les deux doses de vaccin, disposer d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, ou avoir un certificat attestant de sa guérison du Covid datant d’au moins onze jours et de moins de six mois. Cette mesure, qui concerne également le personnel des centres commerciaux, a été adoptée par l’exécutif pour éviter une quatrième vague épidémique due au très contagieux variant Delta.

Quid de l’entrée dans les pharmacies et hypermarchés ?

Les commerçants estiment que l’obligation du pass sanitaire pour entrer dans les magasins est une mauvaise idée, d’autant plus que les conditions de son application restent floues. En effet, on ne sait toujours pas si les contrôles se feront systématiquement ou de façon aléatoire, et s’ils relèveront de la compétence de la police ou des centres commerciaux. D’ailleurs, on ne sait rien de l’accès des personnes non à jour aux hypermarchés alimentaires ou aux pharmacies dans les magasins.

Un report de l’application de cette obligation ? 

Aussi, faut-il le rappeler, de nombreux salariés n’ont pas encore reçu leur vaccin, et le délai accordé par l’exécutif pour le faire reste court. Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) appelle donc à repousser l’entrée en vigueur du pass en septembre. Si ce n’est pas fait, on craint des conséquences économiques désastreuses à cause d’une baisse probable de la fréquentation des centres, ce qui risque de réduire les chiffres d’affaires des enseignes.

Keep Exploring
La distribution progresse dans l’expérience client selon une étude KPMG