Livraison express de courses à domicile : Picnic se déploie en France

Après les Pays-Bas en 2015 et l’Allemagne en 2018, la startup néerlandaise de livraison de courses à domicile Picnic se lance à l’assaut de la France. En mai dernier, elle a pénétré le territoire français en passant par Valenciennes (Hauts-de-France). Elle vise maintenant les grandes agglomérations comme Paris et Lille.

Déjà très dynamique ces dernières années, l’e-commerce alimentaire a connu une forte explosion depuis le début de la pandémie du Covid-19. La livraison à domicile a notamment progressé de 30% en 2020. Ce marché est dominé par les géants américains UberEats et Deliveroo qui livrent à domicile les plats préparés dans les restaurants. Mais ces mastodontes ont vu débarquer dernièrement une flopée de nouveaux acteurs avec un nouveau concept : le quick-commerce. Il s’agit d’une livraison plus rapide (en moins de 10 minutes) à partir de « dark stores », de petits entrepôts disséminés dans les quartiers. Des entreprises comme Gorillas, Cajoo, Dija opèrent sur ce créneau.

Des paniers pour toute la semaine et pour toute la famille

Il faut aussi compter Picnic, une startup néerlandaise de supermarchés online. Cette société va plus loin que les quick-commerçants qui se contentent de livrer des produits de dépannage. Elle fournit des paniers pour toute la semaine et pour toute la famille à partir d’entrepôts beaucoup plus grands que les « dark stores », et installés en dehors des villes. Après les Pays-Bas en 2015 et l’Allemagne en 2018, Picnic a fait son entrée sur le territoire français en mai dernier par Valenciennes (Hauts-de-France).

Une logistique durable pour Picnic

Pour profiter de ses services, les consommateurs doivent remplir leur panier de courses directement sur l’application Picnic, disponible sur iOS et Android. Ensuite, des magasiniers préparent les commandes passées en ligne et les remettent à des runners ou shoppers. Ceux-ci les livrent gratuitement à domicile à vélo, en 20 minutes chrono, dans un périmètre assez restreint. Pour les distances plus longues, ces coursiers ont recours à des voiturettes électriques.

Un concurrent des enseignes de la grande distribution

Picnic a récemment levé 600 millions d’euros pour accompagner son déploiement dans d’autres agglomérations comme Paris et Lille. Elle est actuellement en pleine prospection immobilière pour ouvrir des hubs de 1.000 à 2.000 m². La startup affirme qu’elle ne vient pas concurrencer les acteurs de la livraison à domicile. Mais les enseignes de la grande distribution qui commencent aussi à s’intéresser au quick-commerce. « Notre ambition, c’est de remplacer les supermarchés », précise Grégoire Borgoltz, responsable du développement de Picnic en France.

Keep Exploring
Magasin
L’essor des magasins autonomes se confirme