IDKids se dote d’une marketplace

Après la création d’une plateforme commune pour ses marques, IDKids a lancé une marketplace qui intègre déjà une soixantaine de partenaires. Avec ce portail, l’entreprise de prêt-à-porter et de jouets pour enfants souhaite devenir un multi-spécialiste.

En 2022, IDKids a créé une plateforme commune pour l’ensemble de ses marques (Okaïdi, Obaïbi, Oxybul, Catimini, Absorba, Chipie, Jacadi, Rigolo Comme la Vie et Bubble Mag). La plupart d’entre elles ont migré sur ce site en juin et septembre de la même année. Cette initiative visait à capitaliser sur le nom « IDKids » et valoriser les 18 marques.

Les marques internes ne suffisaient pas 

L’entreprise a ensuite transformé sa plateforme en marketplace avec déjà une soixantaine de marques partenaires. Selon Amaury Demode, directeur de la marque-enseigne IDKids, cette marketplace était nécessaire car les « marques internes ne suffisent pas ». Il fallait donc engager une dynamique plus large pour devenir une marque essentielle pour les enfants et leurs parents.

IDKids a déjà intégré des fabricants comme Playmobil, Lego, Geox et Kickers. Cette adhésion lui permet d’ajouter 2.000 références à son catalogue déjà riche et de s’ouvrir à des catégories comme le textile, l’ameublement et la puériculture. IDKids n’a pas l’intention de construire un assortiment trop pléthorique, mais une offre sélective répondant à des moments de consommation.

Des économies sur la logistique et le stockage

IDKids a fait en sorte que les partenaires ne concurrencent pas ses propres enseignes, puisqu’il intègre des produits différents. En complétant son offre commerciale initiale avec ces nouveaux segments dans le même univers, IDKids devient parallèlement un multi-spécialiste.

Par ailleurs, la marque réalise des économies sur la logistique et le stockage. Ces tâches étant assurées par les partenaires grâce au modèle du dropshipping. Pour le client aussi, les frais diminuent car ils ne paient les livraisons qu’une seule fois pour diverses commandes.

La fréquence des visites scrutée avec plus d’attention

IDKids constate déjà que le panier moyen est plus élevé de 10 à 15%. Si c’est une bonne nouvelle, l’entreprise préfère regarder du côté de la fréquence des visites, indicateur plus important. Elle attend de réaliser une saisonnalité plus complète avant de se prononcer sur sa marketplace.

Keep Exploring
Pouvoir d’achat : la grande distribution appelée à porter une partie de l’effort