Les Etablis, un atelier de réparation pas comme les autres

Réparation, café et boutique. Voici ce que proposent les Etablis, une sorte de conciergerie installée dans le 3e arrondissement de Paris. Grâce à son réseau d’artisans, l’entreprise valorise les modes de consommation responsables et les savoir-faire locaux.

Depuis la pandémie du Covid, les Français sont de plus en plus portés vers la réparation d’objets du quotidien. Selon l’Agence de la transition écologique, 85% d’entre eux ont envisagé de faire réparer un appareil au cours des deux dernières années. Mais il reste difficile de trouver des professionnels dédiés, surtout pour les articles anciens ou de souvenirs.

Les Etablis, un service de réparation multi-objets

Pour combler ce vide, deux jeunes femmes, Juliette et Corinne, ont créé en octobre 2022 les Etablis, un service de réparation multi-objets. Situé dans le 3e arrondissement, ce concept-store propose de restaurer, pour un prix tout à fait accessible, des objets en piteux état. Il peut s’agir d’articles de cuisine (grille-pain, centrale vapeur…), de produits électroniques (Hi-fi, appareil photo, walkman, poste de radio…) ou de biens issus de l’artisanat (bijoux, horloges…).

Fabrication artisanale et filières écoresponsables

Pour effectuer cette réparation, les Etablis s’appuient sur des artisans locaux qualifiés. Ceux-ci sont notamment spécialisés dans les métiers du fer, du cuir, de la céramique, du bijou, du textile ou encore de la céramique. Mais le concept-store ne sert pas seulement d’atelier de réparation. Il abrite aussi une boutique de prêt-à-porter féminin, accessoires, décoration, bijoux… Tous les articles sont de fabrication artisanale ou proviennent de filières écoresponsables. Objectif : éviter la surconsommation. 

Un café-restaurant pour donner un côté chaleureux au lieu

Par ailleurs, l’espace abrite un café-restaurant. On trouve notamment au menu des soupes, salades, boissons chaudes ou froides, ainsi que des produits salés et sucrés. Comme toujours, l’offre promeut l’économie locale et la consommation durable. Pour les fondatrices, c’est une manière d’ajouter au lieu, un côté chaleureux. Elles souhaitent aussi faciliter les échanges entre les clients et les professionnels, en mettant l’accent sur la dimension sentimentale.

Keep Exploring
Morgane Colas-Weill quitte Carrefour pour Bercy