Shopping cart on Euro coins - concept of rising costs in Europe due to Russian invasion in the ukraine

Inflation : un tsunami de déconsommation en approche selon Alexandre Bompard

Le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, alerte sur un tsunami de déconsommation en France à cause de l’inflation persistante. Il appelle à agir vite pour empêcher ce phénomène de s’installer durablement.

Sur France info mardi, Alexandre Bompard, patron du groupe Carrefour, a évoqué une baisse de la consommation en France, notamment sur les produits de première nécessité en raison des prix élevés. Il a parlé d’un « tsunami de déconsommation » en approche auquel il faudrait rapidement mettre fin. « Quand l’essentiel n’est plus accessible, il faut agir vite », a-t-il déclaré.

Les distributeurs rejettent la faute sur les industriels

Selon Alexandre Bompard, le maintien de la hausse des prix dans les rayons est largement la faute des industriels. Ces derniers chercheraient à « gagner du temps » en refusant de renégocier malgré la baisse des cours des matières premières de 30 à 40%, en particulier sur le blé. Le PDG de Carrefour compte demander à Bercy de mettre la pression sur ces fabricants à l’occasion d’une rencontre avec Bercy.

Un moratoire sur la loi Descrozaille

En effet, Bruno Le Maire rencontre ce mercredi et jeudi les distributeurs et les industriels pour faire le point sur la lutte contre la vie chère. Lors de cette réunion, Alexandre Bompard va également demander au ministre de l’Economie la mise en place d’un moratoire d’un an sur l’application de la loi Descrozaille. Ce texte, qui entre en vigueur en mars 2024, prévoit de limiter les promotions à 34% dans la droguerie, les produits d’hygiène et les produits de soins.

Vers une prolongation des paniers anti-inflation

Alexandre Bompard veut une augmentation des rabais sur certains articles au moment où de nombreux Français se privent de produits de première nécessité à cause de l’inflation. De son côté, Bruno Le Maire devrait demander aux distributeurs de nouveaux efforts sur la composition et la durée des paniers anti-inflation. Aux industriels, il pourrait exiger un engagement plus ferme en faveur de la baisse des prix des produits essentiels.

Keep Exploring
Pet Food : Ultra Premium Direct investit 4 millions d’euros dans l’extension de son usine