Caisses

Distribution : une hausse de 2% des salaires prévue en 2021

Les entreprises du secteur de la distribution prévoient une augmentation médiane des salaires de 2 % en 2021, d’après une enquête Salary Budget Planning conduite par la société de conseil Willis Towers Watson. Tous secteurs confondus, ce taux s’élève à 2,2 % cette année contre 2,5% prévus initialement.

En raison de la crise sanitaire et économique liée au nouveau coronavirus, qui a fortement impacté leur activité, les entreprises ont dû revoir à la baisse les revalorisations salariales en 2021. Cette année, la hausse médiane en France s’établit à 2,2 % contre 2,5% initialement prévue, d’après une enquête Salary Budget Planning conduite par la société de conseil Willis Towers Watson. L’enquête Salary Budget Planning a été réalisée en ligne entre octobre et novembre 2020, et a reçu plus de 18 000 réponses dans plus de 130 pays dans le monde.

Fin des augmentations générales et début de l’ère des augmentations individualisées

Les augmentations de salaire se feront en fonction des catégories, avec une priorité pour les compétences rares, notamment dans le domaine du digital. Ces métiers étant susceptibles de contribuer le plus à la réussite ou à la survie de l’entreprise en 2021. Dès lors, les augmentations collectives baissent à 25% en 2021 contre 40% en 2019. «  La crise COVID-19 et ses bouleversements sur les entreprises et sur les salariés marque désormais la fin des augmentations générales, du saupoudrage des budgets d’augmentations et le début de l’ère des augmentations individualisées et de la différenciation », analyse Khalil Ait-Mouloud, responsable de l’activité enquêtes de rémunération au sein de Gras Savoye Willis Towers Watson. En Europe, les plus fortes hausses de salaires auront lieu aux Pays-Bas (2,7 %), au Royaume-Uni, en Allemagne (2,6 %) en Italie et en Espagne (2,3 %). 

La distribution récompensera les métiers de production et de manutention

Les hausses de salaires en France varient d’un secteur à l’autre. Pour ce qui concerne la distribution, qui a subi des impacts bien moindres comparé à de nombreuses entreprises, elles devraient avoisiner les 2 % cette année. Mais, il y aura une augmentation plus importante sur les métiers de production et de manutention. Les entreprises voudraient sans doute récompenser les postes « en première ligne », comme les employés en magasin et sur les bases logistiques.

Keep Exploring
supermarché
Covid-19 : Leclerc, Intermarché et Carrefour bloquent les prix de certains produits de première nécessité