Tracteur dans un champ

Rapport Papin : faire en sorte que les petits producteurs gagnent mieux leur vie

Serge Papin a remis jeudi dernier, au ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, son rapport sur la loi Egalim visant à améliorer les conditions de vie et de travail des petits producteurs. L’ancien PDG de Système U y formule neuf propositions, dont la signature de contrats pluriannuels d’une durée de 3 ans renouvelables entre agriculteurs et industriels.

Après six mois de travail sur la loi Egalim (Alimentation), Serge Papin a présenté jeudi 25 mars son rapport visant à rééquilibrer le rapport de force entre petits producteurs et industriels. L’ancien PDG de Système U met en avant neuf propositions, parmi lesquelles la signature d’un contrat pluriannuel d’une durée de 3 ans renouvelables, entre les différentes parties. Ce contrat pourrait s’étendre à 6 ans en cas d’investissements industriels importants. Serge Papin appelle aussi à inscrire le prix des matières premières agricoles dans les contrats entre agriculteurs et enseignes de la grande distribution.

Des propositions dans le bon sens

Pour les sénateurs membres du comité de suivi de la loi Egalim, ces propositions sont intéressantes. Mais, ils attendent leur application effective. Franck Menonville agriculteur et sénateur de la Meuse, notamment, estime que cette proposition de contractualisation pluriannuelle « va dans le bon sens ». Il permettrait de mettre fin au très anxiogène système de négociations annuelles des prix. Ce dernier avantageait les grandes enseignes, qui tiraient les prix vers le bas aux dépens des producteurs.

Des sénateurs sur leur faim

De son côté, Laurent Duplomb, sénateur et agriculteur en Haute Loire, reste sur sa faim. Selon lui, il faut travailler sur des prix garantis si l’on veut vraiment aider les agriculteurs à vivre correctement de leur labeur. Aussi, souhaite-t-il que les enseignants cessent d’aiguillonner les préférences alimentaires des enfants en les défendant de manger de la viande, par exemple. « Ce n’est pas cela qui va aider l’agriculture française ! », a-t-il lancé.

Keep Exploring
Magasin Habitat
Thierry Le Guénic se propose de reprendre l’enseigne Habitat