Verres de vin

Grande distribution : la vente de vin se porte bien

La crise sanitaire et financière n’a pas diminué le goût des Français pour le vin. D’après l’office agricole FranceAgriMer, la grande distribution a vendu 1,39 million d’hectolitres en janvier et février, soit 4,7 % de plus qu’un an plus tôt.

Malgré la fermeture des hôtels et restaurants, le vin se vend bien en France. Selon l’office agricole FranceAgriMer, la grande distribution a écoulé 1,39 million d’hectolitres de vin sur les mois de janvier et février, pour un chiffre d’affaires de 637 millions d’euros. Ce qui représente une hausse de 4,7 % (8 % en valeur) par rapport à la même période, il y a un an. Le chiffre d’affaires des vins tranquilles (sans bulles), en particulier, a augmenté de 1,1 % entre janvier et février et de 8,5 % en depuis le début de l’année.

Le vin blanc moins bien

Toutes les couleurs ont enregistré une progression de leurs ventes. Le vin blanc arrive en tête (+11,7 % en volume et +16,4 % en valeur), suivi du rosé (+5% en volume et +6,1 % en valeur) et du rouge (+1,6 % en volume et +4,9 % en valeur), qui a moins séduit les Français ces derniers mois. Côté format, le vin en boîte (bag-in-box) a représenté 44 % des ventes de vin tranquille en grande distribution (+3 % par rapport à 2019).

Le vin bio gagne les papilles

En outre, les vins bio ont tiré leur épingle du jeu avec des ventes en hausse de 10 %. Soit désormais 3,6 % du marché. Enfin, pour ce qui concerne les circuits, le drive a atteint 4,1 % de part de marché, c’est-à-dire 1,5 point de plus qu’un an plus tôt. Cette progression des ventes de vin en grande distribution ne compense cependant pas la perte des débouchés de la restauration hors domicile.

Keep Exploring
Magasin de bricolage
L’attrait des Français pour les magasins de bricolage ne se dément pas