Kronenbourg Strasbourg

Kronenbourg veut rebondir grâce à la grande distribution

Depuis sa nomination à la tête de Kronenbourg, filiale française de l’entreprise danoise Carlsberg, Rémy Sharps a dû maintenir ses activités malgré les restrictions sanitaires. Le brasseur est malgré tout obligé de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation de ses clients et de repenser les modes de distribution de sa marque.

Covid 19 : Une réorganisation dans l’urgence pour maintenir la production et les livraisons

La principale brasserie de Kronenbourg à Strasbourg, qui produit 7 millions d’hectolitres par an, s’est retrouvée au coeur d’un foyer épidémique en Alsace. Par conséquent, un tiers des effectifs a été contraint de rester confiné pour éviter au maximum les risques de contamination.

En dépit d’une réduction significative de ses équipes, Kronenbourg a été dans l’obligation de maintenir les activités de sa brasserie. En effet, la bière étant composée d’organismes vivants comme la levure, un arrêt total de la production était inenvisageable. Les volumes de production ont en revanche diminué de 60% par rapport à l’an dernier.

Cette réorganisation a permis au groupe de protéger ses collaborateurs et d’assurer ses livraisons dans ses différents points de vente en limitant ainsi les risques de ruptures de stock et la déception des clients. Malgré la mobilisation de ses équipes et sa position de leader avec 958 millions de chiffres d’affaires annuel, Kronenbourg a perdu sa place en tête de gondole dans les rayons des supermarchés. Désormais son principal rival Heineken apparaît comme le  brasseur de choix pour les acteurs du retail avec 29% de parts de marché.

Mais Kronenbourg compte bien regagner ses lettres de noblesse, en se lançant sur de nouvelles niches comme les boissons sans alcool. Le groupe va ainsi reprendre une grande campagne de communication autour de son produit phare : Tourtel, qui représente aujourd’hui 6,5% de ses ventes.

Préparer l’après en faisant de Kronenbourg un produit incontournable pour le retail

Animé par la volonté de faire du déconfinement une opportunité en terme de business et de stratégie d’entreprise, Kronenbourg a décidé de focaliser sa production sur ses produits phares. Désormais les bières blondes ainsi que les bières de spécialités seront proposées en priorité aux supermarchés afin de satisfaire les demandes des clients qui souhaitent de plus en plus consommer des produits locaux.

Parallèlement, les équipes commerciales du groupe sont de retour sur le terrain et mènent un travail de prospection intensif pour faire connaître les produits et les nouveautés de la marque. Ce travail de mise en relation porte déjà ses fruits, Kronenbourg vient d’enregistrer une commande exceptionnelle de 4 millions d’hectolitres.

Toujours dans l’optique de fidéliser au maximum ses clients tout en s’adaptant à leur pouvoir d’avant, Kronenbourg souhaite développer son image de marque en mettant l’accent sur le caractère français de sa production. Ce faisant, Kronenbourg vient d’annoncer son partenariat avec une cinquantaine de houblonniers alsaciens. Le groupe réoriente donc largement sa stratégie pour tenter de retrouver sa place de leader et rebondir après la crise sanitaire à l’approche de l’été.

Keep Exploring
Made in France
Michel-Édouard Leclerc, avocat du “Made in France” au temps du coronavirus