Celio va fermer 102 de ses magasins

L’annonce d’un reconfinement sonne comme un nouveau coup difficile pour les distributeurs textiles qui n’ont finalement eu que quelques mois pour tenter de se redresser dans un contexte de méfiance peu propices aux achats en boutique. C’est aujourd’hui Celio qui en fait les frais, déjà touché par une situation financière difficile.

L’enseigne, référence française du prêt-à-porter masculin, en a souffert plus que d’autres et se trouve aujourd’hui dans la nécessité de fermer plus d’une centaine de magasins pour survivre.

La plaie encore ouverte de la crise sanitaire

Celio est depuis 1978 le leader de la mode masculine en France avec 6% de parts de marché et 465 millions d’euros de chiffre d’affaire. La chute de ce dernier de près de 100 millions d’euros à la suite de la fermeture brutale de ses 1 585 points de vente éparpillés sur le globe pour plus de deux mois en mars dernier aura eu raison de cet avantage apparent.

Le groupe se trouve aujourd’hui dans une position tout aussi précaire que Camaïeu, qui n’avait eu d’autres choix que de mettre la clé sous la porte et de chercher des potentiels repreneurs. Dans l’incapacité d’honorer ses engagements auprès de ses créanciers, les responsables de Celio ont saisi le tribunal de commerce qui a ouvert une procédure de sauvegarde lui permettant d’échapper à toute réclamation financière en provenance de ses partenaires bancaires (les filiales étrangères de la marque ou ses magasins franchisés présents à l’international n’étant pas concernés cependant). Elle qui souhaitait gagner du temps pour renouer durablement avec sa clientèle au déconfinement a vite déchanté au regard du bilan décevant de la période des soldes d’été.

Fermetures et suppression de postes au programme

L’enseigne est dans une impasse financière et a donc annoncé mercredi dernier qu’elle aura recours à un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Sont prévues par ce dernier la fermeture de 102 magasins et la suppression de 383 postes incluant 344 emplois en boutique et 39 dans les fonctions de support. Le plan ne devait prendre effet qu’en début d’année prochaine pour offrir aux boutiques dont les baux le permettent la possibilité de rester ouvertes durant la période des fêtes, mais c’était avant que le gouvernement ne leur coupe l’herbe sous le pied et décide de reconfiner pour au moins 4 semaines. Les négociations avec le CSE s’étendront quant à elles jusqu’au premier trimestre 2021. Nous saurons alors si cet appel à l’aide s’avèrera fructueux.

Keep Exploring
Carrefour Market
Un Carrefour Market installe une unité mobile de désinfection à l’entrée de son magasin