Magasin Lidl

Grande distribution : Lidl et Aldi prennent du poids

Les enseignes allemandes Lidl et Aldi continuent de grignoter des parts de marché en France. Selon le troisième panel 2021 de Kantar, ces discounters possèdent désormais presque 10% des parts de marché et devraient dépasser les 11% d’ici la fin de l’année.

Kantar vient de publier une nouvelle étude sur les évolutions de parts de marché dans la grande distribution, entre le 22 février et le 21 mars. Selon l’institut britannique, Lidl et Aldi continuent de grossir en France. Les deux discounters allemands possèdent désormais presque 10% des parts de marché et devraient dépasser les 11% d’ici la fin de l’année. Dans le détail, Lidl affiche une croissance de +1,1 point entre le 22 février et le 22 mars 2021, pour peser 7% des ventes contre seulement 4,5% en 2016. C’est la deuxième fois que l’enseigne passe le cap symbolique des 7% de parts de marché sur un mois, après les 7,3% enregistrés en décembre 2020.

Une augmentation du budget publicitaire

Aldi enregistre pour sa part une hausse de 0,2pt pour peser dorénavant 2,5% des parts de marché dans l’Hexagone. Le hard-discounter profite du contexte de reprise et de transfert progressif des magasins Leader Price rachetés en fin 2020 au groupe Casino. Il gagne ainsi plus de 380 000 clients supplémentaires pendant les trois premiers mois de l’année 2021. La croissance de Lidl et Aldi s’appuie aussi sur l’augmentation de leur budget publicitaire. Les deux enseignes sont respectivement les troisième et cinquième plus gros investisseurs dans la publicité en 2020.

Se lancer enfin dans la vente en ligne

Bien que respectable, le poids actuel de Lidl et Aldi en France reste très inférieur à celui en Allemagne. De l’autre côté de la frontière, ces deux distributeurs représentent 30% des ventes. Il y a donc encore du boulot à faire en Hexagone. Ils devraient notamment penser à investir enfin dans la vente en ligne d’autant que le circuit online gagne encore 1,8 point de parts de marché pour atteindre 9,5% des dépenses.

Keep Exploring
Carrefour a les armes pour contrer l’inflation