La livraison de courses entre particuliers fait son chemin

Alternative au drive et au quick commerce, la livraison de courses entre particuliers se fait une place dans le secteur de la grande distribution en France. Pour se distinguer, elle vante le contact humain et les bénéfices écologiques.

Incarné en Hexagone par Shopopop et Everli

Démocratisée avec la crise sanitaire, la livraison de courses entre particuliers s’impose petit à petit en France. Elle se veut une passerelle entre le quick-commerce et le drive déjà très implantés sur le créneau de l’alimentaire. Cette activité permet à des volontaires de livrer des courses à leurs voisins moyennant une contrepartie financière. Aujourd’hui, les principaux acteurs sont le français Shopopop et l’italien Everli.

Deux modèles différents

Fondé à Nantes en avril 2016, Shopopop fait figure de pionnier en Hexagone. Cette application propose la livraison aux clients à travers un pop-up qui s’affiche sur le site du distributeur au moment de payer. Le magasin se charge ensuite de verser des frais fixes à l’entreprise, qui prélève une commission et donne le reste au livreur. Le shopper, qui récupère les courses dans un drive, peut empocher entre 5 à 10 euros par livraison pour 6 à 10 livraisons par mois.

De son côté, Everli, arrivé en France fin 2020, amène le client à faire son panier sur sa plateforme de livraison collaborative et non sur celui du distributeur. La startup compense ensuite le panier demandé auprès de ses partenaires. Il s’agit notamment de Carrefour, Lidl et Casino. Le particulier se rend alors au magasin choisi par le client pour prendre les achats et les livrer.

Une solution humaine et écologique

La livraison entre particuliers n’est pas un métier en soi. Elle permet simplement de compléter les revenus mensuels. Cette activité est appréciée pour son côté humain car des habitants d’un même quartier peuvent se rendre service. De plus, elle offre un gain de temps puisqu’on effectue les courses en H+2. En outre, cette solution aide à réduire l’impact environnemental par des déplacements courts et souvent à vélo.

Keep Exploring
chien et chat
Carrefour va proposer des corners de l’enseigne d’animalerie Noa