Shopping cart on Euro coins - concept of rising costs in Europe due to Russian invasion in the ukraine

Contre l’inflation, des baisses de prix annoncées jusqu’à septembre

A l’appel de Bercy, une trentaine d’industriels ont accepté de baisser les prix de certains de leurs produits, et ce dès la fin du mois jusqu’à l’automne. Ces baisses relèvent de promotions auprès des distributeurs.

Le jeudi 13 juillet, 39 industriels ont décidé de baisser les prix de certains de leurs produits, entre fin juillet et septembre. Parmi eux, Bonduelle, Lesieur, Danone, Coca Cola et Haribo. Les réductions de tarifs atteignent en moyenne 10%. 

36 industriels pas concernés pour le moment

Bercy se félicite de la concrétisation d’une promesse faite en juin par les industriels. Mais ils étaient 75 à prendre cet engagement. Ainsi, 36 manquent à l’appel. Pourquoi ? Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, répond qu’ils ne sont pas encore concernés par ces efforts. En cause, les coûts encore élevés de leurs matières premières. Il s’agit notamment des entreprises qui utilisent le sucre et le plastique.

Donc il faut pour l’instant se contenter des baisses obtenues. La ministre déléguée en charge du Commerce, Olivia Grégoire, a averti qu’elle veillera à l’application stricte de ces réductions. Elle a même menacé de recourir au « name and shame » contre les groupes qui ne répercuteraient pas dans les rayons.

Des baisses issues de promotions auprès des distributeurs

Il faut préciser que les baisses annoncées par les 39 industriels relèvent de promotions auprès des distributeurs. Elles auront donc lieu sur une courte période, en attendant les négociations commerciales à la rentrée. Jean-Philippe André, président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), explique cette décision par un manque de visibilité sur l’inflation pour baisser les prix sur le long terme. Aussi, pointe-t-il une incertitude sur le cours des matières premières. 

« Pour la très grande majorité, y a pas de conditions pour faire baisser les prix, donc on va faire des promotions (…) On prend sur les marges, donc c’est un effort », a-t-il souligné. Un avis que ne partagent pas les enseignes de la grande distribution. Pour elles, la baisse des prix annoncée relève d’« une énorme opération de communication pour satisfaire Bercy ».

Keep Exploring
jambon
L’Autorité de la Concurrence sévit contre le cartel du jambon