Inflation : les prix ont-ils atteint un plateau ?

Les prix semblent stagner depuis le mois de novembre 2023 en grande distribution. Selon le journaliste Olivier Dauvers sur franceinfo, spécialiste du retail, ils ont atteint un plateau qui pourrait durer jusqu’à fin janvier 2024.

Longtemps maintenus à un niveau élevé, les prix dans la grande distribution ont sensiblement baissé en septembre et en octobre dernier. Mais ce recul ne s’est pas installé dans le temps, puisqu’en novembre les tarifs ont globalement stagné. Comme l’atteste Olivier Dauvers. Le journaliste spécialiste du retail a déclaré qu’on a atteint « un plateau » puisque « les prix ne progressent plus ».

Des matières premières en hausse ou en baisse

La stagnation générale des tarifs serait le fruit de phénomènes qui s’annulent. D’une part des matières premières agricoles significativement en baisse depuis plusieurs mois, comme le blé. Et d’autre part des matières premières en hausse, à l’image du sucre. Ces évolutions contrastées créent évidemment une forme d’équilibre.

Pas de baisses avant le mois de février

Olivier Dauvers évoque aussi un certain opportunisme de la part des marques et des enseignes. Celles-ci anticiperaient une éventuelle baisse de prix à l’issue des négociations commerciales, le 31 janvier 2024. Elles privilégieraient donc un gel des tarifs ou une harmonisation des hausses et des baisses pour faire de la marge d’ici là. On ne devrait donc pas s’attendre à ce que les prix replient avant le mois de février.

Les prix ont augmenté entre 20 % et 25 % en deux ans

D’ailleurs, même s’il y a des baisses, personne ne s’en rendrait compte comme c’est déjà le cas, note Olivier Dauvers. En effet, les prix étaient tellement élevés ces derniers mois que les consommateurs ne ressentent pas les réductions actuelles. Dans les rayons, les tarifs ont augmenté entre 20 % et 25 % en deux ans.

Chasser les promotions

Comme il n’y aura pas de déflation dans les prochains mois, Olivier Dauvers recommande aux consommateurs de faire la chasse aux promotions. Ils peuvent inspecter les prospectus, les applications et les sites internet des distributeurs. Ils en trouveront forcément car on compte près de 500 produits en promotion dans un hypermarché toutes les semaines.

Keep Exploring
Lucky Cart mise sur l'IA pour proposer des promotions plus pertinentes
Pourquoi miser sur Lucky Cart pour ses campagnes promotionnelles