SNSM

Les magasins Leclerc s’engagent pour soutenir les sauveteurs en mer

Malgré la période de confinement qui a vu le groupe perdre des parts de marché face à ses concurrents, E. Leclerc reste parmi les acteurs majeurs de la grande distribution à l’échelle mondiale. Son président, Michel Edouard Leclerc, reste confiant quant à l’avenir de la chaine de supermarchés qu’il veut plus efficace logistiquement, plus accessible et plus engagée. Dernièrement, il a réaffirmé le soutien de l’enseigne à la SNSM (société nationale de sauvetage en mer) pour la 4ème année consécutive. Zoom sur ce partenariat parti pour durer.

Un partenariat renforcé d’année en année

La Société Nationale de Sauvegate en Mer (SNSM), association à but non lucratif dédiée au sauvetage en mer et à la surveillance des plages compte 8 500 bénévoles répartis dans 214 stations disséminées sur les littoraux français, à partir desquels ils peuvent opérer directement en mer et sauver des particuliers de la noyade ou intervenir en cas de dessalement. Au total, ce sont 37 000 personnes qui ont pu bénéficier de l’aide de la SNSM en 2019, parfois dans des situations de grand danger. Ses ressources, utiles à la formation des nouveaux bénévoles et à l’entretien du matériel, reposent à 80% sur les donations (publiques ou privées), d’où l’importance que peut revêtir le partenariat qu’elle entretient avec E. Leclerc depuis maintenant 4 ans.

La collaboration prenait usuellement le format d’une collecte de fond en caisse à hauteur de 2 euros. Pour cette édition, qui se déroulera entre le 10 et le 15 août, le même format sera reprise, mais ce seront cette fois 109 magasins contre 93 l’année dernière qui récolteront les dons des clients. La collecte avait rapporté l’an passé 300 000 euros à l’association et les sauveteurs peuvent prévoir d’en amasser davantage cette année car la campagne ne se passera pas seulement dans les points de vente mais également en ligne : plus de 252 drives offriront aux clients la possibilité de faire une donation de 2 euros avant que ne se clôture leur commande lors du paiement. L’association se réjouit donc de pouvoir renouveler cette collaboration qui, au-delà de l’aspect purement financier, lui offre un tremplin en termes de visibilité.

Leclerc comme acteur d’un secteur solidaire

C’est un nouvel engagement solidaire qui vient s’ajouter à une liste déjà longue pour le géant de la distribution. Depuis 2016, la marque travaille main dans la main avec la Fédération Française des Banques alimentaires (FFBA), à qui elle fait régulièrement des dons en denrées non négligeables pour éviter le gaspillage tout en donnant aux plus démunis. Dans la même veine, le groupe s’est récemment associé au Secours Catholique pour tenter de limiter le creusement des inégalités au sortir de la crise en assurant un accès digne de ce nom aux produits de première nécessité et en aidant les enfants les plus touchés par la pandémie à partir en vacances.

Sur le plan médical, Leclerc a à plusieurs reprises organisé des levée de fonds pour la Ligue contre le Cancer et prévoit en septembre prochain de soutenir la Fondation Recherche Alzheimer avec l’opération « Une orchidée pour la mémoire ».

Les contraintes économiques imposées par la situation sanitaire aux grands acteurs de la distribution en France n’ont pas limité les actions de solidarité, souvent bien au contraire, comme en témoignent les actions réalisées par Franprix ou Carrefour au coeur de la crise.

Keep Exploring
Champ bio
Système U veut vendre ses propres produits bio