Centre commercial

De nouveaux centres commerciaux ouvrent leurs portes en France malgré la crise

Alors que trois nouveaux centres commerciaux ont déjà ou vont bientôt ouvrir leurs portes à Lille, dans les Yvelines et à Saint Etienne, le débat sur la création de tels centres dans le contexte économique, écologique et sanitaire se poursuit. Les discussions entre les détracteurs et les promoteurs de ces projets d’envergure se poursuivent malgré tout dans un contexte où leur construction risque d’être freinée dans les années à venir par de nouvelles évolutions réglementaires.

L’aboutissement de projets anciens

Les centres commerciaux Mon Grand Plaisir et Lillenium sont en projet depuis 2012 pour le premier et depuis 2003 pour le second. C’est donc bien l’aboutissement de deux projets de longue date que l’on voit poindre en cette fin d’été 2020. Avec plus de 95 000 mètres carrés de surface et 130 boutiques à eux deux, ces nouveaux centres devront réussir à performer dans un contexte rendu difficile par la situation sanitaire et ses conséquences économiques.

Le centre commercial Mon Grand Plaisir compte par exemple capitaliser sur l’ouverture de boutiques inédites dans le secteur avec notamment les enseignes Primark ou Action. Cependant, les deux projets pourront miser sur d’autres atouts que les commerces pour attirer des visiteurs, les deux posséderont un cinéma et celui de Lille accueille même un hôtel qui n’a pas encore ouvert ses portes ainsi que des bureaux tandis que Mon Grand Plaisir sera lui complété d’une médiathèque dont l’inauguration est prévue en 2022.

Des projets qui tentent de répondre aux exigences locales et environnementales

Le rapport rendu par la Convention Citoyenne pour le Climat souhaite notamment encadrer fortement la construction de centres commerciaux essentiellement pour des raisons écologiques. Toutefois, les promoteurs défendent leurs projets en déclarant répondre à un besoin ressenti par les populations, notamment à Lille où le nouveau centre commercial Lillenium s’est implanté dans le quartier du sud de la ville, concentrant plus de 130 000 habitants et dans lequel très peu de commerces sont implantés. Sur le volet écologique, des efforts ont également été faits pour baisser l’empreinte carbone de tels ensembles. Unibail-Rodamco-Westfield, géant du secteur s’est engagé à améliorer son efficacité énergétique d’au moins 30% d’ici 2030 en utilisant par exemple des pompes à chaleur, peintures spéciales ou encore des éclairages LED.

L’ambition des promoteurs de ces nouveaux centres est de changer l’image des centres commerciaux et de les transformer en “centres de vie et de loisirs” comme le déclare Sophie Martin, directrice de Lillénium. Changer l’image de ces lieux perçus comme des temples du consumérisme semble être un bon moyen d’apaiser les revendications des opposants à ce type de projets et la stratégie choisie par les porteurs de projets pour les faire accepter par les élus et par les Français.

Keep Exploring
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron sans masque dans un supermarché du Finistère